Le serpent, ce nouvel animal de compagnie

Les serpents, ces reptiles exotiques qu’on imagine généralement plus dans la nature que dans nos maisons, se retrouvent de plus en plus dans nos salons.

Les serpents, ces nouveaux animaux de compagnie
Avec l’arrivée de la mode des « NAC » (Nouveaux Animaux de Compagnie), nos animaux domestiques habituels ont laissé place dans certains foyers, à d’autres espèces un peu plus originales. Serpents, araignées, scorpions, iguanes, bernard l’ermite,  font parti  de ces nouveaux animaux de compagnie et la liste est encore longue… On compte désormais à peu près 1 animal de compagnie par personne en France, ce qui représente en nombre environ 63 millions de nos amis les animaux. La part de reptiles sur ces 63 millions « n’est que » de 1 million d’individus environ, ce qui peut sembler faible mais la tendance est à la hausse.

Quel serpent puis-je avoir ?

Vous pensez que vous pouvez prendre un serpent dans la nature et l’installer chez vous dans un terrarium ? Et bien sachez que non, c’est totalement interdit. Les lois françaises protègent certains reptiles vivant sur notre territoire car ils sont déjà en danger dans leur habitat naturel. C’est par exemple le cas de l’arrêté du 19 novembre 2007 qui répertorie la liste des différentes espèces de reptiles menacées en France.
Vous pouvez trouver en vente libre plusieurs espèces de serpents dans les magasins spécialisés, de tailles très variables, comme par exemple un énorme python de plusieurs mètres de long, en passant par une petite couleuvre de quelques centimètres. Les vendeurs spécialisés possèdent un certificat obligatoire pour la vente de ces animaux, mais certains particuliers doivent aussi avoir un certificat spécial pour les animaux les plus dangereux ou les plus contrôlés. Si c’est votre premier serpent, demandez conseil à un professionnel car tous les serpents ne demandent pas les même soins et certaines espèces peuvent être très dangereuses, donc demande plus d’expérience pour le propriétaire.

Avoir un serpent, est-ce dangereux?

Il ne faut pas oublier qu’un animal exotique comme le serpent est avant tout un animal sauvage, qui ne s’apprivoise pas comme les animaux domestiques. Quand certains peuvent être inoffensifs, d’autres peuvent être beaucoup plus dangereux. On peut regrouper les principaux dangers en deux catégories, les venimeux et les constricteurs.

Les serpents venimeux:
Certaines espèces de serpents venimeux peuvent par une simple morsure tuer un homme en quelques heures.

Les serpents constricteurs:
Les serpents constricteurs étouffent et coupent la circulation sanguine de leur proie en s’enroulant autour d’elle et en serrant de plus en plus fort, jusqu’à ce que mort s’en suive.

Avoir un serpent n’est donc pas si anodin que ça et il vaut mieux être préparé. Les enfants et vos animaux de compagnie peuvent être des « proies » faciles si la surveillance et la sécurité n’est pas de mise, comme on dit « un accident est vite arrivé ».

L’alimentation du serpent

Les serpents ne consomment que des proies entières comme les rongeurs. La taille de la proie dépend de la taille du serpent en lui-même, plus le serpent est grand, plus la proie devra être grosse. Elle peut aller de la petite souris pour les plus petites espèces de serpents, à un lapin entier pour les plus gros spécimens!
Il est conseillé de les nourrir avec des proies mortes car une proie vivante pourrait occasionner des blessures et morsures à votre petit protégé. Les proies doivent être fraîches, tuées récemment ou décongelées le jour même. Les animaleries ou magasins spécialisés en vendent en sachet congelé pour que vous ayez toujours à porté de main de la nourriture pour votre serpent.
Il ne faut jamais nourrir son serpent à la main, mais toujours avec une longue tige en acier pour éviter les déconvenues.
La fréquence des repas dépend des espèces, en général, il faut nourrir un jeune serpent tous les 3 à 4 jours, un serpent adulte 1 fois par semaine, et les plus gros spécimens n’ont besoin d’être nourris qu’une fois tous les 10 jours!

L’espace vital des serpents

Un serpent ne vit pas en liberté dans l’habitation, il vous faudra acquérir un terrarium pour subvenir à ses besoins. Pour le choix du terrarium, renseignez vous auprès d’un vendeur car certains serpents (serpents terrestres) ont besoin de place au sol pour pouvoir se déplacer, tandis que d’autres (serpents arboricoles) ont besoin de place en hauteur pour pouvoir se percher sur des branches. La forme du terrarium se choisit donc en fonction de l’espèce de serpent que vous aurez.
Votre serpent aura besoin dans son terrarium d’un bol d’eau et d’au moins une cachette et évidemment d’une température adéquate à son espèce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *